La mère royale Seshseshet et les débuts de la VIe dynastie.

Personnage clé du « harem » royal, la mère du Roi (mwt nswt – mwt nswt bjtj) semble avoir joué un rôle important dès l’Ancien Empire. En témoigne sa mention dans les annales royales – Pierre de Palerme, Pierre de Saqqara Sud – à la fin de la titulature du souverain. Ce que l’on sait de la vie de Seshseshet, mère du roi Téti, fondateur de la VIe Dynastie, illustre bien cette réalité. Cette grande dame semble avoir été un personnage de première importance. Son fils, le roi Téti, a donné son nom à toutes ses filles connues, cas unique de témoignage d’affection filiale dans l’histoire pharaonique. Il a assuré son aisance matérielle et lui a fait construire un temple funéraire, qui a malheureusement été détruit par son petit-fils, dans des circonstances non encore élucidées.
La mère royale Seshseshet a certainement joué un rôle dans l’accession au pouvoir de son fils et est restée la première dame du « harem » royal tout au long du règne, jusqu’à sa mort.
Cet ouvrage va s’attacher à essayer de déterminer quelles ont été son influence et sa participation lors de la prise de pouvoir de son fils et dans les débuts du règne. Le livre traitera de la succession de Téti et de la désignation d’un héritier. Quel fut le rôle de la mère du roi dans le choix du successeur ? A-t-elle aidé à l’accession au trône d’Ouserkarê ? Pépy Ier fut-il le choix de son aïeule, ou celui dicté par les circonstances après la fin brutale de Téti ?

STASSER Thierry. Bruxelles. 2013. (17 x 24 ). 108 p., illustrations N/B, broché.
ref. 17811 - prix : 27,00 €