Adolfo Wildt (1868-1931), le dernier symboliste.

Un art "inexorable et parfait" Margherita Sarfatti

Sculpteur par excellence, Adolfo Wildt (1868-1931) est issu de la prestigieuse généalogie des tailleurs de marbre, des dominateurs du bloc comme Michel-Ange. Au tournant du siècle, il réconcilie l'artiste et l'artisan, donnant une dimension noble au travail du marbre. Proche du symbolisme, il a su élaborer un langage où l'expressionnisme se mêle aux réminiscences de l'art antique, du gothique, de la Renaissance, dans un équilibre inédit entre la force expressive du modèle et la grâce de motifs purement décoratifs.
Présenté pour la première fois en France, l'oeuvre de Wildt, inclassable, parfois incompris, n'aura de cesse d'étonner, de fasciner voire de diviser.

Catalogue exposition, Paris, musée national de l'Orangerie, 15 avril - 13 juillet 2015 Paris. 2015. (23 x 29). 256 p., illustrations couleur et N/B, relié.
ref. 19388 - prix : 45,00 €