Caravage à Rome. Amis et ennemis

Né en 1571, Michelangelo Merisi, dit Caravage, va révolutionner la peinture italienne du XVIIe siècle, par le réalisme de ses toiles et par son usage novateur du clair-obscur, pour devenir le plus grand peintre naturaliste de son temps. L'exposition Caravage à Rome. Amis et ennemis, présentée au musée Jacquemart-André, est consacrée à la carrière romaine du peintre et au milieu artistique dans lequel il a évolué : les grands ateliers où il a fait ses premières armes, ses rapports avec les collectionneurs et les artistes, ses ennemis et rivaux. Imité malgré lui, Caravage s'est parfois opposé à ses contemporains, à l'occasion de discussions, de procès, et même de rixes, comme celle au cours de laquelle, en 1606, il tue Ranuccio Tomassoni. Condamné à mort, il est contraint a l'exil, et sa carrière romaine s'achève. Le peintre ne retournera jamais dans la Ville éternelle. Dix chefs-d'oeuvre de l'artiste ont été exceptionnellement prêtés par des musées aussi prestigieux que les Gallerie nazionali d'Arte Antica, la Galleria Borghese et les Musei Capitolini, à Rome, la Pinacoteca di Brera, à Milan, ou encore le musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg, ainsi que par des collections particulières. Ils dialogueront avec les oeuvres d'illustres contemporains, comme le Cavalier d'Arpin, Annibal Carrache, Orazio Gentileschi, Giovanni Baglione ou José de Ribera. Le catalogue qui accompagne cette exposition retrace les principales étapes de la carrière romaine de Caravage, illustre son génie novateur, permet de montrer l'influence de son style sur les peintres européens contemporains et de rendre compte de l'effervescence artistique qui régnait alors a Rome.

COLLECTIF 2018. (24,5 x 29). 200 p., relié.
ref. 22004 - ISBN : 9789462302303 - prix : 50,00 €